Dernières chroniques

Derniers livres chroniqués


espace

.

mercredi 28 novembre 2012

LES HAUTS DE HURLE-VENT par Emily Brontê


Infos sur le livre :
Auteur : Emily Brontê  ICI
Publié en Français sous le titre: Les Hauts de Hurle-vent.
Sur Photo : LGF Le livre de poche 1955 (414 p)
Traduit par : Frédéric Delebecque.
Titre Original: Wuthering Heights
Pays : Angleterre
Publier : 1847
Adaptation ciné : Oui.
Quatrième de Couverture : Les Hauts de Hurle-Vent sont des terres balayées par les vents du nord. Une famille y vivait, heureuse, quand un jeune bohémien attira le malheur. Mr. Earnshaw avait adopté et aimé Heathcliff. Mais ses enfants l'ont méprisé. Cachant son amour pour Catherine, la fille de son bienfaiteur, Heathcliff prépare une vengeance diabolique. Il s'approprie la fortune de la famille et réduit les héritiers en esclavage. La malédiction pèsera sur toute la descendance jusqu'au jour où la fille de Catherine aimera à son tour un être misérable et fruste. Ce roman anglais, le plus célèbre du XIXe siècle à nos jours, a été écrit par une jeune fille qui vivait avec ses sœurs au milieu des landes de bruyère. Elle ne connut jamais cette passion violente ni cette haine destructrice. Elle imagina tout, même le fantôme de la femme aimée revenant tourmenter l'orgueilleux qui l'a tuée.

***********************
Pourquoi ce livre ???
Un des livres que votre maman vous conseille de lire, un classique Anglais qui passe d’une génération à une autre mais aussi grâce à Al.Hy et Jenifer (vous le verrez sur les notes en bas de l’article).
Mon Résumé
Monsieur Lockwood est le nouveau locataire de la « Trushcross grange », une maison qui appartenait autrefois à une riche famille : les Linton, et qui désormais, appartient à Monsieur Heathcliff, celui-là même est propriétaire de la grande maison des Hurles, qui se situe non loin de la grange et qui était autrefois la propriété de sa famille d’adoption les Earnshaw.
La visite de courtoisie de Lockwood à Heathcliff le plonge dans l’atmosphère mystérieuse qui règne dans la maison des Hurles ce qui suscite en lui beaucoup d’interrogations.
Ses questions trouveront réponses auprès de Miss Dean, sa femme de chambre, qui se chargera de lui relater l’histoire de Heathcliff, ce qui lèvera le voile sur celle des familles et des deux propriétés.
De fil en aiguille, les secrets de famille sont mis à nu, ce qui permettra de comprendre le présent.

Mon avis
Il s’agit d’une relecture, enfin la première fois, je n’étais pas arrivée au bout, je me rappelle avoir apprécié pourtant ! Ce devait être à cause de la paresse alors J
Cette fois-ci je n’en ai pas laissé traîner une lettre.
A ce propos d’ailleurs, je conseille tout de même, que ce livre soit objet d’une relecture, que l’on aime ou pas la première, je pense que c’est un minimum pour se faire une idée définitive.
Il est aussi important de ne pas perdre de vu certains paramètres qui peuvent influencer nos avis, je citerai : l'Epoque, il s’agit là d’un roman du 19ème siècle, les dialogues d’antan sont bien différents de ceux d’aujourd’hui, ça peut paraître niais alors, de lire certaines expressions qui sortent de la bouche d’une jeune femme de plus de 20 ans ; On notera d’ailleurs à plusieurs reprises des épisodes de pleurnichements agaçants, mais bon, il y avait une pudeur dans les sentiments et les comportements auxquels nous sommes peu ou plus sensibles à notre époque, me concernant, j’en ai fait abstraction et j’ai été prise au jeu.
Ce livre je me devais de le relire pour le finir, j’ai pris donc le taureau par les cornes et je me suis lancée, et en me baladant sur Livraddict, je suis tombée sur une lecture commune prévue pour le 28/11/12, j’ai donc rejoint le train, même si j’avais de l’avance, je voulais vivre cette aventure avec d’autres et j’en suis ravie.
J’ai été TRES touchée par ce livre, jusqu’à m’en émouvoir, Non non je n’ai pas détesté Heathcliff J c’était pour moi le héros de ma lecture, pour qui j’ai souhaité tout au long, une fin tranquille et meilleure.
Je suis totalement rentrée dans le monde tourmenté, obscure et menaçant que l’auteur a brillamment dépeint, j’ai angoissé, je me rappelle de mon cœur qui s’est serré quand la dame de charge a remis le petit Linton à Heathcliff, j’ai eu peur pour lui, j’ai marqué un temps d’arrêt et me suis dit, pourvu qu’Heathcliff trouve la force en lui pour épargner au moins son petit, il doit le faire, il doit le faire.
C’est impressionnant ! Comment « Emily Brontë » s’est débrouillée pour donner toute cette force à son récit, elle devait être très sensible pour imaginer un amour aussi douloureux, elle a malmené ses deux personnages clefs, elle les a torturés à force d’amour.
Pour moi c’est une des plus belles histoires d’amour, même si la haine s’y entremêle jusqu’à la confusion, certes il ne s’agit aucunement d’une histoire d’amour à l’eau de rose ou d’une histoire mièvre mais d’une passion dévastatrice, et c’est FORT.  
On a pu suivre sur des générations cet amour-là, omniprésent, le fil conducteur de l’histoire, l’auteure nous a isolé avec ces deux amants, au point de ne rien dévoiler du monde extérieur autour, tel dans une ville hantée par Cathrine et Heathcliff ; Et même les personnages qu'elle a bien voulu introduire dans son histoire, ils n’existent que pour se focaliser plus sur ces amants infernaux, ils sont d’ailleurs tous mauvais, grincheux, antipathiques et moroses, à croire que cette mise en quarantaine était voulu, vu que tous, ont été contaminés par cette aura négative que dégageait la force des amants perdus.
Durant tout le livre pour moi c’était « compassion », j’ai compati pour cet homme malheureux profondément meurtri, hanté et manipulé par son amour non assouvie, et nourrit par le désir de vengeance.
J’ai voulu parler avec lui et le résonner, réconforter ce petit oiseau tombé de son nid, dès le départ dénigré par la vie, et ensuite haï et rejeté pour finir détesté, son tord étant d’être prisonnier d’une histoire d'amour extrêmement complexe, de vouloir vivre un amour déjà interdit par la morale et quelque peu incestueux mais aussi de vouloir le partager avec une femme bien trop faible pour passer outre les préjugés de la vie.
S’aimer au-delà des frontières de la vie, n’est-ce pas ceci qu’a voulu nous démontrer l’auteure ? Je me le demande quand je constate la place de la mort dans ce livre, quand aux travers des lignes je me pose la question si ce n’est pas plus sur Catherine en premier et à son fantôme ensuite qu’il faut jeter la pierre, sa rage de ne pas avoir laissé libre cours à ses sentiments, hantera l’esprit de Heathcliff et le guidera en se vengeant à travers lui, d’ailleurs c’est à partir d’une chambre hantée que tout commence, non ?     
En somme, Ce roman très noir m’a envoûtée et c’est un coup de cœur pour moi, je dirai qu’au-delà de la haine démesurée et des vengeances, une poignante histoire d’amour en filigrane.
A découvrir absolument.
Quelques notes :
  • Il y a tout de même un personnage que j’ai détesté, « Joseph » et son drôle de langage …. Grrrrrrr.
· La similitude des noms est dérangeante au début, J’ai donc été contente de retrouver l'arbre généalogique au début du livre.
· J’ai lu ce livre à voix haute pour mon chéri, ses ressentis ont été complètement à l’opposé des miens, il a détesté Heathcliff, et j’adore Heathcliff J pour vous dire ! il faudra lire ce roman, la magie n’opère pas forcément de la même manière même quand ça le devrait.
· A aucun moment je n’ai cessé de chantonner la chanson de Kate Bush 'Wuthering Heights' (ici elle est à écouter...magnifique) mais en lisant c'était plus sous la reprise d’Al.Hy, candidate de l’émission « The Voice » diffusée sur la chaine de télévision Française TF1, que vous pouvez écouter sur la vidéo en bas. Depuis ce soir-là, l’idée de ma relecture a germé, et je trouve qu’il ne pouvait pas y avoir une plus belle mélodie pour les landes des hurles-vent.
· Une nouvelle adaptation cinématographique est prévue pour Décembre 2012 , une petite bande annonce très courte mais Que j’ai hâte .







Coup de coeur

  
Octobre 2012

  • Livre lu dans le cadre du challenge 1Mois/1000 pages d'Octobre 2012, le billet non posté pour cause de ma lecture commune sur Livraddict du 28/11/2012, d'ailleurs je vais lire les autres avis avec plaisir.

lundi 26 novembre 2012

IN MY MAIL BOX (5)

IN MY MAIL BOX 

Est un RDV hebdomadaire mis en place par Kristi du blog The story siren inspiré par Aela du blog Pop Culture Junkie, les liens sont regroupés chez Liliebook
C'est un moyen de partager les livres reçus, achetés ou empruntés.
Pour ceux et celles qui souhaitent faire un consolidé, ils peuvent faire une publication mensuelle; Grosso modo c'est le principe, beaucoup d'entre vous l'ont déjà adopté, j'ai trouvé l'idée intéressante je m'y mets aussi.
Ce RDV a évolué je préfère donc mettre le lien direct pour plus d'explications ICI

Mon IMM, en retard d’une journée :-p
Cette semaine j’ai reçu via le site PriceMinister que je remercie, le livre de J K Rowling  « Une place à prendre », il ne se présente plus celui-là,  c’est bien évidemment le roman adulte ou l’après Harry Potter de l’auteure britannique que la majorité attend au tournant.

  
De passage dans une librairie, mes yeux se sont arrêtés sur le livre de Fellag, pour ceux qui ne connaissent pas il s’agit d’un grand humoriste Algérien, j’ai su qu’il écrivait des livres que récemment ( une année par-là ) et c’est la première fois que j’en tombe sur un, j’ai pas eu à faire le choix du titre, il y en avait un et c’était celui-là J, le livre me donne envie de prime abord, un petit livre, humoristique et illustré,  j’ai vraiment hâte de le découvrir ce mécano du vendredi.

 


-->

mardi 20 novembre 2012

LE MAGASIN DES SUICIDES par Jean Teulé


Infos sur le livre :
Auteur : Jean Teulé  ICI     
Publié : 2007
Edition : Julliard  

Format : ePub (157p)
Pays : France
Adaptation ciné : Oui
Quatrième de Couverture : 
Imaginez un magasin où l'on vend depuis dix générations tous les ingrédients imaginables pour se suicider. Cette petite entreprise familiale prospère dans la tristesse et l'humeur sombre jusqu'au jour abominable où surgit un adversaire impitoyable : la joie de vivre.
***********************
Pourquoi ce livre ???
Pour mon challenge à la découverte de nos incontournables je cherchais à lire un nouvel auteur, et en faisant ma sélection, le choix de ce livre Le Magasin des suicides s’est imposé de lui-même, à force de réclames, d’affiches du film d’animation adapté du roman, je le voyais partout partout et comme l’auteur rentrait dans mon dit challenge, je me suis dite : va pour.  
Mon Résumé
Les Tuvache une famille pas comme les autres, une famille généreuse et heureuse d’offrir aux gens la MORT.
Lucrèce et Mishima sont les parents de Vincent, Marilyn et Alan et à la tête d’un magasin particulier, celui des suicides, si vous avez raté votre vie réussissez votre mort et c’est tout le mal qu’ils se donnent pour gérer cette fabrique qui s’avère être un héritage familier.
Mais voilà que le dernier des enfants Alan tel une fausse note va perturber l’équilibre familial.
Mon avis
Un livre décalé gorgé d’humour noir si je devais le définir.
Effectivement, le ton est donné très vite, tout y passe, la couverture du livre dont l’illustration est révélatrice, sa couleur qui m’a d’abord interloqué, flashy loin d'être morbide ! et puis j’ai pensé « rire jaune » ! L’excellent titre du bouquin «Le magasin des suicides », le nom de la famille à connotation rigolote les « Tuvache » les prénoms des enfants qui font références à des noms de suicidés célèbres, bref l’auteur a bien fait attention aux détails.
J’ai trouvé ce livre très facile à lire, court et fluide, et qui répond aux exigences du thème énoncé par l’auteur : l’HUMOUR. 
J’ai d’ailleurs rigolé à plusieurs reprises d’un sujet pourtant pas gai du tout mais plutôt sérieux « Le suicide » mais pour ma part Teulé l’a traité tellement au second degré que franchement j’ai fini par oublier la gravité de la chose.  
Pour situer l’histoire nous sommes dans le futur, lequel ?? bein celui où la télé est une 3D à sensation intégrale où les infos sont diffusées via une présentatrice qui se matérialise dans sa chambre et qu’on peut même toucher, oratrice d’informations qui ne sont pas du tout optimistes, tout compte fait un futur pas si lointain.
On évolue donc dans le commerce atypique de la famille Tuvache qui a un sens pour le commerce avéré et qui prend le service client très à cœur et pour qui la mort est un véritable art de vivre, satisfaire les clients est primordiale et pour ça ils doivent trouver leur « bonheur » et jamais revenir au magasin.
Je salue l’auteur et son imagination fertile, j’ai adoré l’étalage du magasin, comme si j’y étais, les articles sont très bien décrits, les moyens de suicides sont diversifiés et intelligents.
Le couple parentale tient très bien son commerce et fait attention à léguer ce savoir-faire à sa progéniture, des enfants « charmants » sauf peut-être le petit dernier le Alan qui représente l’élément perturbateur d’un ensemble pourtant bien assortie.
Alan est différent Alan est joyeux, quel malheur pour cette famille, Oui oui c’est bien leur fils, avec sa petite particularité tout de même, le fruit d’une nuit d’amour pendant laquelle les parents ont testé un article du magasin destiné à un candidat au suicide : un préservatif percé, l’ironie du sort, ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort… j’ai pensé
Comment est-ce qu’il pourra être le digne héritier de son père dans ce cas-là??
L’apothéose est une vraie surprise, que personnellement je ne soupçonnais pas !!!!
J’ai refermé ce livre avec un goût d’inachevé, des interrogations plein la tête, je me suis dit que pour un livre apriori si facile d’accès j’ai dû finalement passer à côté !! Puis j’ai préféré laisser les choses décantées avant de faire ma chronique et j’ai fini par me dire que cette fin intrigante s’ouvre sur un débat, Jean Teulé a voulu laisser cette interprétation à nous lecteurs, et c’est là peut être la morale.
Même si je pense être assez portée sur les livres réflexions sur celui-là je trouve que la fin aurait dû être plus franche ça aurait été plus en adéquation avec Le magasin des suicides, du coup ce qui répondait à mes attentes tout au long du livre (un bon moment de légèreté et de rigolade) s’est évanouie en une page.
Pour finir je recommande tout de même ce livre aux amateurs d’humour noir ou autres couleurs J c’est superbe, et j’invite ceux qui l’ont lu à discuter de cette fin qui m’a déçue et que je n’ai pas appréciée.

Livre lu dans le cadre des challenges A La découverte de nos incontournables  et  1Mois/1000 Pages.

Moyennement aimé






dimanche 18 novembre 2012

IN MY MAIL BOX (4)

IN MY MAIL BOX 

Est un RDV hebdomadaire mis en place par Kristi du blog The story siren inspiré par Aela du blog Pop Culture Junkie, les liens sont regroupés chez Liliebook
C'est un moyen de partager les livres reçus, achetés ou empruntés.
Pour ceux et celles qui souhaitent faire un consolidé, ils peuvent faire une publication mensuelle; Grosso modo c'est le principe, beaucoup d'entre vous l'ont déjà adopté, j'ai trouvé l'idée intéressante je m'y mets aussi.
Ce RDV a évolué je préfère donc mettre le lien direct pour plus d'explications ICI


Il est temps que je parle de la dernière arrivée, ça ne sera pas de livres mais une Liseuse (chez moi depuis le 07/11/2012)
Après une longue réflexion je me suis enfin décidée à sauter le pas, ce fut assez difficile d’ailleurs, pour la simple raison que pour moi la perspective de rompre avec les livres papiers était un crève-cœur, je tiens à préciser maintenant que j’utilise cette technologie, que JAMAIS ça ne remplacera le plaisir d’un vrai livre, mais que je suis SATISFAITE de cette acquisition.

Pourquoi une Liseuse électronique et le choix de la Kobo Glo by FNAC :

1/ MA SITUATION actuelle d’expatriée, ne me permet plus de stocker des livres en format papier, à 6 euros le kilo, ça devient la ruine par ici, d’autant que j’ai accumulé déjà TROP de kilos.

2/ LA DISPONIBILITÉ des livres dans les librairies locales n’est pas toujours propice aux découvertes et aux nouveautés, je ne trouve souvent pas les livres que je recherche, l’étalage est essentiellement consacré aux formats poches donc pour les nouveautés et les livre VO (Anglais) faut passer commande et attendre plus de deux semaines dans le meilleur des cas, de plus le coût de revient est plus élevé.

3/ L’existence des DICTIONNAIRES et TRADUCTEURS interactifs est une bénédiction pour moi, c’est génial, on est satisfait en un clic, d’autres fonctionnalités sont tout aussi formidable à l’instar de la possibilité de prendre des notes et de surligner des passages, pour moi et tous ceux pour qui noter sur un livre est un sacrilège, vous verrez que c’est révolutionnaire.

4/ Un des avantages des liseuses c’est la disponibilité des classiques de la littérature gratuitement, et beaucoup de promotions avantageuses.

5/ La nouvelle fonctionnalité que propose ces dernières générations de livres électroniques n’est pas des moindres : l’ECLAIRAGE permettant mes lectures nocturnes, dans le confort le plus absolue même sous la couette J on dérange plus chéri, on ne pense plus aux factures d’électricité, et on ménage ses pauvres yeux.

6/ Pour moi c’est Kobo Glo, LA DERNIÈRE-NÉE des E-READER avec la Kindle paper white de chez AMAZON, mais la Kobo Glo possède un argument de taille qui est la prise en charge du format Epub, format le plus utilisé pour les livres électroniques, donc possibilité d’achat sur tous les sites spécialisés, contrairement à la Kindle où le système est verrouillé, on est tributaire des boutiques Amazon, il est toutefois possible sur Kindle de convertir des fichiers Epub avec des logiciels tel que Calibre, mais ceci m’a rebuté d’autant que j’avais lu que les conversions n’étaient pas toujours réussis, de plus j’ai trouvé intéressant que la KOBO possède la possibilité d’étendre la mémoire grâce à son lecteur de carte Micro SD jusqu’à 32 Go en plus des 2 Go de mémoire interne que possède les deux liseuses.

7/ LA DISPONIBILITÉ (A noter que la Kindle Paper white n’est toujours pas sortis en France, je n’avais pas du tout la patience de lancer une pré-commande et d’attendre)

8/ la Kobo se décline sous plusieurs colories tandis que la Kindle n’existe qu’en Noir, je trouve ça dommage, pour ma part je la voulais en Bleu, un premier choix non satisfait je l’ai donc en Silver, un gris argent qui était mon deuxième choix.

Je ne pouvais pas finir ce billet sans vous dire quel a été ma déception de savoir qu’aucune liseuse COULEUR n’existe encore sur le marché, comment peut-on se limiter à dire que la fonction première d’une liseuse est la lecture et qu’il n’y a donc point de nécessité de la couleur ! FAUT, pour moi c’est très important et c’est vraiment un paramètre qui a failli me dissuader de cet achat, VRAIMENT DOMMAGE.

Un autre paramètre négatif, la Kobo dans son évolution a omis de mettre la fonctionnalité de l’audio, bizarre tout de même.

En conclusion, ma réticence aux livres dématérialisés s’estompe au fur et à mesure de mon utilisation, aucun regret, comme pour toutes les choses qui évoluent, ça apporte son lot d’aisance en utilisation et ça réduit le charme de l’authenticité, alors il faut surfer entre les deux.
Pour le choix du modèle, à dire vrai, les deux dernières concurrentes citées se valent, les différences sont infimes et dans tous les cas, quel que soit le choix que vous ferez, il dépendra directement de vos envies et vos affinités.


L'étui (celui-ci en cuir) est en option mais indispensable à mon avis




vendredi 9 novembre 2012

Challenge #5: 1 Mois / 1000 Pages




En route pour mon cinquième challenge il s'agira de reconduire le 1 Mois/ 1000 pages déjà réalisé en Octobre, pour ce mois de Novembre. 

le mois passé j'ai réussi mon challenge, et afin de m'assurer de son efficacité j'ai voulu retenter l'expérience, si je réussi, je validerai ce challenge. 

Le principe est tout simple, un nombre de page évalué à 1000 à réaliser au terme d'une durée d'un mois.

Début 01/11/2012 et ça sera fini le 30/11/2012, les détails sont repris sur la page facebook de  Kevin Crouton cabanis


Je ferai acte de mon évolution au fur et à mesure sur la page facebook de  Kevin Crouton cabanis mais aussi sur mon blog dans la rubrique "Challenges en cours" ICI

J'espère réussir.




BILAN
  •  Jean Teulé : Le Magasin des suicides. 157 pages.
  • J K Rowling : Une place à prendre.  680 pages.
  • George R.R. Martin : Le trône de fer.  149 / 476 pages.
  • Bernard Werber : Troisième humanité . 73 / 583 pages.  




TOTAL  

1059 pages   Challenge réussi in extremis. 

jeudi 1 novembre 2012

Octobre 2012


Nouveau rendez-vous sur mon blog, j’ai décidé d’instaurer des bilans mensuels afin de suivre mon évolution livresque et donc mon rythme de lecture.
Pour ce mois d’Octobre, bien que je n’ai lu que trois livres, je suis très contente J pourquoi ?
1. J’ai apprécié l’ensemble des livres.
2. J’ai rempli mon contrat personnel de ne pas lire moins de trois livres par mois.
3. J’ai réussi mon challenge 1Mois/1000 pages.
4. Ma lecture commune sur livraddict est réalisée et même en avance.
5. Mon deuxième challenge perso de lire un classique par mois est satisfait.