Dernières chroniques

Derniers livres chroniqués


espace

.

vendredi 31 mai 2013

LA SELECTION par Kiera Cass


Infos sur le livre :
Titre : La Sélection (Tome 1 d’une trilogie)
Auteur : Kiera Cass
Edition : Robert  Laffont Collection « R »  2012  (343 p)
Traduit par : Madeleine Nasalik
Titre original : The Selection
Pays : USA
Publié : 2012
***********************
Pourquoi ce livre ???
Un argument purement esthétique au départ, vu que ce livre fait partie d’une trilogie dont les couvertures m’ont fait craquer.

Mon avis
J’avais commencé ma lecture avec des aprioris négatifs, quand on sait que je n’affectionne pas spécialement les romans pour jeunes adultes, on comprend tout de suite pourquoi.
Ce paramètre ne m’a pourtant pas empêché de m’acheter les deux tomes d’un coup !!
La vilaine que je suis a privilégié le contenant, au point de confondre bibliothèque et dressing !
Ok ! On a tous nos faiblesses, et il faut parfois prendre des risques dans la vie J
Et on est bien content, lorsqu’on y gagne.
Ce fut mon cas, contre toute attente, j’ai apprécié ce premier opus…chouette non ? ;-)
Ce premier volet a été l’occasion pour moi de faire connaissance avec « America Singer », une jeune fille de 16 ans qui vit à « Illéa » : la nouvelle Amérique.
Il faut savoir que l’histoire se déroule dans le futur, à trois cents ans de notre ère, et que les Etats-Unis ont disparus après une guerre avec la Chine.
Le système devient monarchique, avec plusieurs classes sociales, « les castes », il y en a 9, hiérarchisées selon les métiers et les revenus, et face à la misère des plus défavorisés, des rebelles menacent « Illéa » et la famille royale.
América appartient au caste cinq, elle et sa famille appartiennent à une classe d’artistes, ce n’est pas pour autant qu’elle mène une existence à l’abri du besoin.
Un concours est organisé pour le mariage du Prince et pour se faire, 35 candidates seront sélectionnées, parmi eux, América bien évidemment.
Sauf qu’il y a un os, America a déjà d’autres projets, et pas sûr qu’elle soit prête à tout remettre en question.
J’ai beaucoup aimé cette fille très spontanée et rebelle, assez rigolote dans son genre, son personnage est très ancré dans l’histoire.
Concernant l’écriture, celle-ci est très simple, l’histoire se lit donc très vite, franchement je n’ai pas vu les pages défiler, c’est frais, et on passe un bon moment.
Néanmoins, petites déceptions face aux promesses de ce livre par rapport à :
 -  L’univers dystopique, que j’ai trouvé à peine évoqué, je m’attendais à ce que ça soit plus approfondi.
-  Le concept de la télé réalité, un outil non utilisé, l’auteur a opté pour la facilité je trouve, point de compétition, rien qui rappelle le système que l’on connait assez maintenant, avec toutes les émissions qu’on nous sert à la télévision ces dernières années.     
Ces deux paramètres cités font pal figure devant la Romance qui prend quant à elle toute la place.
Pour finir, bien que pour le moment l’histoire ait été très prévisible pour moi, ça n’a en rien gâché mon plaisir, le conte de fée m’a charmé, j’ai passé un moment agréable durant cet authentique roman pour fille.
Je lirai la suite, le tome 2 est dans ma PAL.
Pour le tome 3, je l’achèterai à sa sortie afin de compléter la trilogie, et à ce propos, je pense que sa couverture sera : Ocre ou Argentée, et vous, qu’en pensez-vous ?
 
Bonne Lecture

mardi 28 mai 2013

COL DE L'ANGE par Simonetta Greggio


Infos sur le livre :
Titre : Col de l’ange
Auteur : Simonetta Greggio      ICI
Edition : Stock
Publié : 2007
Sur photo : Edition Succés du livre 2008 (141 pages)
Pays : France
Quatrième de Couverture : " Quand tu étais petite, on t'appelait Nine, puis à un moment donné, pour tout le monde, tu as été Blue : la couleur du ciel dans la tête des gens, et le blues, la musique et la mélancolie.
Tu étais un poulet rôti, une escarbille. Tu as fleuri d'un coup. Tu es devenue une femme, la plus belle. Tu t'es transformée sous les yeux de Marcus. Avant, il pouvait te manger la joue d'un baiser, sans arrière-pensées. Ensuite, il n'a rien désiré autant qu'entourer tes chevilles de ses deux doigts, tes poignets de son coeur en lanières, et ta taille d'un noeud de pendu. "

***********************
Pourquoi ce livre ???
Totale découverte lors d’une opération promotion de livres.

Mon avis
Un petit livre qui doit sa valeur à la plume de son auteur Simonetta Greggio, une Italienne dont les romans sont d’expression française, et que j’ai trouvé magnifique.
L’espace d’un court roman, on se retrouve en immersion totale dans une bulle de sentiments qui sont décrits avec beaucoup de poésie et où les histoires d’amour et d’amitié de « Blue » sont mises en avant.
Blue est une très belle femme, passé la quarantaine, dont le charme et la beauté physique ont défié le temps, mannequin de profession et installée confortablement sur Paris, sa vie bascule le jour où son colocataire et ami de toujours « Nunzio » disparait mystérieusement sans laisser de traces.
Commence alors pour elle, une tourmente de plusieurs jours, des questions sans réponses, une quête qui la mènera jusqu’au « Col de l’ange », son village natal, à la recherche de « Nunzio ».
Lieu qui les a vu naître et où ils ont grandi main dans la main et vécu une partie de leur vie tous les deux.
Pourquoi son meilleur ami a choisi de partir, sans prévenir ? Tout semblait bien fonctionner pour lui, vie privée et professionnelle comprises ?
Il lui semble qu’elle pourra trouver des réponses au « Col de l’ange », peut être auprès de « Marcus », le frère de « Nunzio » qui lui, est resté sur place.
C’est ainsi que l’on suit sa quête vers la vérité, et l’originalité ici, c’est que l’auteur choisi de prêter la narration à « Nunzio », c’est lui qui va nous raconter l’histoire, celle de Blue et la sienne en butinant du passé vers le présent.
Occasion pour nous lecteurs de dresser progressivement le portrait des personnages, de les approcher et de les connaitre davantage pour enfin comprendre l’histoire.
Dans ce livre, pourtant à l’atmosphère étrange et à la limite du surnaturel, je n’ai pas trouvé l’histoire extraordinaire, c’est l’écriture de l’auteur qui donne toute sa dimension au livre.
L’auteur aborde les thèmes qui rythment nos vies, amour et amitié, les souvenirs, les émotions, les origines, la mort, l’enfance, le chagrin et les abus l’espace d’un roman très intimiste qui brille par la sonorité des mots et des phrases qui se suivent, une écriture délicate et touchante, qui à plusieurs reprises m’a ému, le style poétique omniprésent prouve la grande sensibilité de l’auteur.
Si vous aimez les petites histoires sans prétentions, les jolies plumes et les textes tendres, ce roman est fait pour vous.

Bonne Lecture


dimanche 26 mai 2013

IN MY MAIL BOX (12)


IN MY MAIL BOX!

Est un RDV hebdomadaire mis en place par Kristi du blog The story siren inspiré par Aela du blog Pop Culture Junkie, les liens sont regroupés chez Lire ou Mourir
C'est un moyen de partager les livres reçus, achetés ou empruntés.
Pour ceux et celles qui souhaitent faire un consolidé, ils peuvent faire une publication mensuelle; Grosso modo c'est le principe, beaucoup d'entre vous l'ont déjà adopté, j'ai trouvé l'idée intéressante je m'y mets aussi.
Ce RDV a évolué je préfère donc mettre le lien direct pour plus d'explications ICI

Vont rejoindre ma PAL 

Je partage avec vous mes acquisitions du mois de Mai.
En cliquant sur les couvertures vous pourrez lire le résumé de l’éditeur.

RIEN QUE POUR LES COUVERTURES :

Trop belles, bien que je ne suis pas fan de la littérature Young-adult, je n’ai pas pu résister à ces magnifiques couvertures, Tant pis, ça me plaira peut être ! Les univers sont prometteurs en tout cas : Dystopie et Science-fiction.

1- TRILOGIE « LA SÉLECTION » DE Kiera Cass

A- LA SÉLECTION   Tome 1


B- L’ELITE Tome 2




2- QUADRILOGIE « CHRONIQUES LUNAIRES »DE Marissa Meyer

A- CINDER Tome 1




POUR MES LECTURES EN ANGLAIS :

Pour les deux, il s’agit de séries mais les tomes peuvent se lire indépendamment, de plus, pour moi c’est uniquement pour l’apprentissage de la langue, du coup, ce n’est pas trop grave si je n’ai pas tous les éléments de l’histoire.

1- SHOPPING WITH THE ENEMY DE Carmen Reid



2- PEA’S  BOOK OF BIG DREAMS DE Susie Day




RECEPTION :

Je remercie Livraddict et les éditions Persée pour ce partenariat, j’espère que ce voyage vers la Grèce sera agréable.

1- ANAFIOTIKA AU PIED DE L’ACROPOLE LE VENT N’A PAS D’OMBRE DE Ilona Von Ledebur-Jagiello



mercredi 15 mai 2013

LE CHUCHOTEUR par Donato Carrisi


Infos sur le livre :
Titre : Le chuchoteur
Auteur : Donato carrisi   ICI
Edition : Calmann-Lévy, 2010
Sur photo : Le livre de poche (2011) 569 pages
Traduit par : Anaïs Bokobza
Titre original : Il suggeritore
Pays : Italie
Publié : 2009
***********************
Pourquoi ce livre ???
Pour un thriller, le titre est vendeur.
Et je souhaitais me faire mon propre avis sur ce livre à succès qui a obtenu le prix des lecteurs des éditions Livres de poche et d’autres.

Mon résumé
Une équipe composée de trois policiers et d’un criminologue enquête sur la disparition de cinq fillettes.
Au moment où ils découvrent dans un bois cinq petits bras gauches enterrés chacun dans une fosse, l’enquête se définie, et elle se complique lorsqu’un sixième bras est découvert et vient perturber davantage les évènements.
De ce fait, ils font appel à « Mila Vasquez », une spécialiste des enfants disparus afin qu’elle mette la lumière sur cette sombre et étrange affaire.
Qui est le tueur des enfants ? Sur qui vont-ils mettre la main au bout de leur enquête et surtout à quel prix ?
«  Dieu se tait, Le diable murmure » ….


Mon avis
J’ai passé un bon moment avec « Le chuchoteur », un véritable puzzle que l’auteur nous invite à assembler au fil de son histoire.
Le récit est bien construit et alimenté d’une partie documentaire riche en informations que j’ai beaucoup apprécié, l’auteur étant criminologue de formation et spécialiste dans les sérials killers, il fait parler son expérience via son personnage du « professeur », ce qui rajoute au récit un apport expert.
J’avais à ce propos, beaucoup aimé certains passages qui expliquaient des procédés utilisés en criminologie, même si par moment j’avais l’impression de surfer sur du classique inspiré des séries américaines.
J’ai trouvé les personnages maitrisés, les relations créées entres eux bien amenées, l’auteur en décrivant les différents profils, nous met dans l’ambiance froide et hostile des milieux policiers avec des enquêteurs habitués aux crimes et qui par la force des choses nous donnent l’impression d’être insensibles face à la mort et nourris principalement par le besoin de résoudre des énigmes.
Ils sont tous froids, et ils ont en commun, le fait que leur vie soit focalisée vers leurs carrières respectives et qu’au niveau vie privé c’est le chaos.
Je me dis que finalement Donato Carrisi a fait beaucoup dans les clichés.
Et étant tous, simplistes et sans relief, je ne me suis attachée à aucun d’eux.    
Le style d’écriture est simple et cinématographique, l’histoire est riche en détails et tous ont leur importance (et j’insiste là-dessus) et elle est alimentée de suspense jusqu’à la fin du livre.
Ce thriller est macabre ce qui apporte de la tension et de la noirceur et rend l’enquête criminelle palpitante d’autant que l’on assiste à pleins de retournements de situations.
Je voulais absolument comprendre et arriver au dénouement, et je n’avais pas envie de lâcher mon livre, cependant, je n’ai eu aucun frisson, mon moteur étant uniquement l’intrigue.
Le fait est que ça soit inspiré de faits réels a donné une autre dimension à ma lecture, ça donne à réfléchir sur la nature humaine et les dimensions du mal, d’ailleurs je vous invite à regarder la vidéo en bas de l’article.
Je peux dire que même si j’ai supposé le final, l’auteur m’a trop fait douter de moi, car en fin de compte ce n’était qu’une hypothèse parmi de nombreuses que j’ai faites.
En somme, c’est un livre à lire, on passe un bon moment de lecture à jouer aux devinettes, moi j’en ai passé un très bon.
Même si ce n’est pas le meilleur thriller que j’ai lu, il fait partie des livres que je ne regretterai pas d’avoir lu.
Le deuxième livre de l’auteur : « Le tribunal des âmes » est déjà dans ma PAL.

Très bonne lecture





lundi 13 mai 2013

Challenge # 16 : Livra'deux Pour PAL'Addict



Un challenge organisé sur Livraddict dont le principe est de se mettre en binôme et de s’encourager mutuellement à lire ce que l’autre nous a choisi dans notre PAL.
C’est simple, piocher 3 livres dans la PAL de l'autre, et lui laisser la liberté d’en lire l’un d’eux durant les 3 prochains mois (Mai/Juin/Juillet)
Toutes les explications sont ici.
Il s’agit de ma première participation, bien que le challenge en est à sa cinquième édition, pour ce, je suis en binôme avec Nadia (son blog en un clic).



Dans ma PAL, elle m’a choisi :


Mon choix fut immédiat, c’est un livre que j’ai acheté récemment, et au fond de moi, je ne souhaitais pas qu’il reste longtemps dans ma PAL, et franchement je suis bien contente qu’il ait fait partie de sa sélection, je n’aurai aucune excuse J




Dans la PAL de Nadia, j’ai choisi :
Les deux premiers sont des livres que j’ai lu et j’ai souhaité connaitre son avis, le troisième pour lui permettre d’avancer et de terminer une saga dans laquelle elle a déjà bien progressé.



Son choix :


BILAN :



LA BABY-SITTER par Gudule



Infos sur le livre :
Titre : La Baby-Sitter
Auteur : Gudule       ICI
Edition : Fleuve noir collection « frayeur » 1995    
Sur photo : Edition Bragelonne  (117 pages)
Pays : Belgique
Publié : 2010.
Quatrième de Couverture : Étrange gouvernante pour de très bizarres enfants...
Et si la rassurante baby-sitter se laissait dominer peu à peu par la sauvage et sanglante violence que contiennent les contes de fées qu'elle lit le soir aux enfants ? Les deux gamins pourront-ils échapper à celle qui tout d'un coup se prend pour l'ogre et traque les chères têtes blondes ?
Le grand méchant loup se lèche les babines

***********************
Pourquoi ce livre ???
C’est la couverture qui a fait que je m’intéresse au livre, et ce livre qui m’a donné ensuite envie de m’inscrire sur un challenge « Horreur »  ICI.

Mon avis
Depuis le mois de Mars, je cohabite avec mon envie soudaine et grandissante d’adrénaline !!! Et ce livre représente le pont entre mes lectures Thrillers et mes futurs lectures du genre horreur.
Un premier pas vers l’horreur, et devinez-quoi ? En cherchant, je suis tombée sur un groupe qui souhaitait avoir peur comme moi, du coup, j’en profite pour partager avec eux mes premières sensations fortes.
Pour le coup, première expérience pas trop concluante L, je me souviens avoir eu beaucoup plus peur à la lecture d’un thriller.
Pour l’histoire, des ingrédients classiques : une maison isolée, des parents absents pour cause de déplacement, des gosses qui doivent être gardés, et une baby-sitter pas vraiment cool.
Il s’agit d’un petit conte à la sauce frisson, très court, mais je dois dire qu’à la première moitié du livre, j’ai failli abandonner ma lecture, j’en avais un peu marre des mises en scène de « Lucie » la baby-sitter, et des postures théâtrales qu’elle prenait en racontant aux enfants « Cyril et Violette » des histoires comme le petit poucet, blanche neige et autres contes connus.
J’ai eu du mal à rentrer dans le récit, j’ai moi-même été dégoûtée par les deux chenapans que j’avais envie de punir tant je les ai trouvé agaçants, ces deux frères et sœurs sont tout aussi diaboliques que Lucie, j’ai donc pas vraiment ressenti de la compassion pour eux.
De plus, certaines réactions ne sont pas très crédibles pour des enfants de 9 ans.
Je pense bien évidemment que les enfants en bas âge auront à coup sûr les pétoches avec ce livre, mais pour les adultes j’émets de sacrées réserves !
Quoi que !! La fin est assez sympa, pas de happy-end, fort heureusement, sinon j’aurai définitivement classé « Gudule » dans les oubliettes.
Je disais donc, que pour le coup, le suspens des derniers chapitres a nourri ma curiosité et mon envie de poursuivre ma lecture, ce qui arrive à l’un des enfants est assez moche, d’ailleurs, c’est à partir de là que le livre est remonté dans mon estime et ce fut plaisant.
Je ne suis pas une psychopathe, mais bon, un livre classé dans le genre horreur, se doit au moins de perturber mon sommeil.
Je ne recommande pas forcément ce livre, mais s’agissant du volume que c’est, vous ne perdez rien à vous faire votre petit avis, c’est une lecture très rapide qui plaît à beaucoup.
 
Moyennement aimé